Un bidon et tout s’éclaire

Fiston avait besoin d’une lampe de chevet.

Il me restait la carcasse d’une petite lampe Kékéa dont l’abat-jour en verre s’était malencontreusement cassé, alors tout de suite a germé l’idée !

Je vais faire une lampe bidon !

lampe bidon
- Un bidon d’eau déminéralisée vide et propre ( enlever les traces de colle et d’encre avec de l’eau écarlate) – ça c’est le plus facile.

- Percer le bouchon pour pouvoir passer le fil à l’intérieur – ça va encore.

- Ensuite le principe est simple : ampoule – douille – fil – bouchon – fil – interrupteur – fil – prise.

- sauf que il est impossible de démonter l’interrupteur de ces petites lampes de Kékéa – tout est collé – ça fout les nerfs en pelote !

- Donc on ne récupère que l’ampoule (et encore elle doit être toute petite pour passer dans le goulot), la douille, le fil et la prise. Pour l’interrupteur, choissez un élément démontable, lumineux c’est encore mieux !

- On raccorde les fils à l’interrupteur, on remonte le tout, on branche et ça marche – Et là grosse satifaction !

lampe bidon2

La lumière est douce, tamisée.

La lampe ne m’a rien coûté, tout a été récupéré ( tout sauf le putain d’interrupteur Kékéa).

Elle est incassable, nomade, unique et made by maman !

…avec une ampoule colorée c’est encore plus joli.

 

2 commentaires à “Un bidon et tout s’éclaire”


  1. 0 bru jennifer 18 nov 2012 à 18:11

    trop bien liddéede lalampe merci jevais essayer pour ma fille !!!!

  2. 1 archicaro 25 juin 2013 à 19:48

    Précision : une ampoule de frigo passe très bien par le goulot.

Laisser un commentaire


auteur:

archicaro


Les minis-aventures de Jojo... |
Sixage™ Le site officiel. R... |
DuffDes!gn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le peuple des couleurs
| ateliers enfants
| axecreations